l’Organisation internationale de la Francophonie

Plus de 12 années de coopération avec l’Organisation internationale de la Francophonie

 

L’IEAP possède une solide expérience en matière de formation professionnelle, de recherche appliquée et de conseil aux administrations des Etats membres de l’Union européenne mais aussi de pays tiers. Raison pour laquelle l’IEAP est considéré par plusieurs bailleurs internationaux, tels que l’Union européenne ou l’Organisation internationale de la Francophonie, comme un outil permettant de soutenir le développement des compétences des fonctionnaires et autres représentants des administrations nationales et internationales.

Nos produits de formation sont spécifiquement adaptés à l’accompagnement des fonctionnaires, que ce soit sous forme de séminaires ou de modules d’apprentissage à distance. Nous publions aussi des documents de travail sur un thème spécifique et offrons des cursus d’accompagnements collectifs et/ou individuels. Plus d’informations sur la nature des projets peuvent être directement obtenues auprès du chef de projet.

Utilisant le français et l’anglais comme langues de travail au quotidien, quels que soient les projets développés par l’IEAP, les dimensions multiculturelle et linguistique de l’Institut représentent indiscutablement une valeur ajoutée et une richesse au service des administrations nationales. C’est pourquoi, la nature de la mission de l’IEAP, combinée à la dimension multiculturelle de l’établissement et au régime linguistique fixé dans ses statuts –  favorisant l’utilisation du français et de l’anglais -, nous conduisent et nous incitent à promouvoir l’utilisation de la langue française au quotidien.

Chaque langue constitue une manière de penser, une façon particulière de voir les choses, un regard singulier posé sur le monde. Pour sa part, l’Organisation internationale de la Francophonie(OIF), fondée sur le partage de la langue française, n’a de cesse de promouvoir les nombreuses langues en présence dans le vaste espace de ses 84 États et gouvernements. Elle met en avant une autre mondialisation, attentive à la diversité des peuples et de leurs cultures, dont la diversité linguistique est une composante essentielle.

Le multilinguisme, inscrit dans les actes fondateurs de la plupart des organisations internationales, est un rouage fondamental de la démocratie multilatérale : garantie de transparence, d’efficacité et de reconnaissance de la diversité, le respect de ce principe est primordial pour une participation équitable de tous aux débats internationaux. Promouvoir le multilinguisme dans ces organisations, c’est lutter contre les dangers de la pensée unique.

Langue officielle de nombreux États sur les cinq continents, deuxième langue apprise dans le monde, le français a un double statut officiel et de travail dans la plupart des organisations internationales et régionales ainsi que dans les Institutions européennes.

Forte de ce constat et de ces convictions, la Direction « Langue française, culture et diversités » de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a choisi d’identifier, dans l’espace francophone, des écoles d’administration publique, instituts ou académies d’études diplomatiques, agences de la fonction publique etc., qui sont désireux de renforcer leur offre de formation en langue française via une Initiative Francophone d’établissement (IFE).

Les IFE contribuent à développer de façon significative les compétences professionnelles et techniques en langue française des diplomates et fonctionnaires nationaux ou internationaux de niveau cadres supérieurs.

Elles accordent une importance particulière au développement d’une expertise francophone en français, à l’évaluation des compétences acquises, en plus des actions de formation au français des relations européennes et internationales, au français juridique et/ou à l’intercompréhension anglais/français. A terme, elles visent à la création et l’animation de réseaux d’experts techniques francophones.

Ce faisant, les IFE contribuent à créerles conditions du dialogue interculturel et de l’entente entre les peuples dont le multilinguisme est un des vecteurs. Cette implication de l’IEAP, qui vise à soutenir l’utilisation et la promotion de la langue française, a retenu l’attention de l’OIF il y a plus de douze ans et a conduit à la signature d’un protocole de partenariat avec l’OIF dès septembre 2005.

Par la signature de ce protocole de partenariat, l’OIF propose de coopérer et de soutenir l’IEAP, notamment en finançant des activités de recherche appliquée, le développement de produits innovants en face à face mais aussi dans le cadre de processus d’apprentissage à distance, ou encore la création de séminaires thématiques ciblés dans un environnement multiculturel et ce en offrant plus d’espace à la diversité linguistique indispensable au bon fonctionnement de la diplomatie et des grandes organisations internationales.

Plus d’information sur l’OIF

 

l’Organisation internationale de la Francophonie
l’Organisation internationale de la Francophonie

More than twelve years of cooperation

with the International Organisation of La Francophonie

 

EIPA has an excellent track record inprofessionaltraining, applied research, and consultancy services foradministrations in EU Member States and third countries. Given this experience, several international donors such as the European Union and the International Organisation of La Francophonie (OIF) use EIPA as a tool to hone the skills of civil servants and other representatives working in national and international administrations.

Our training products are specifically adapted to support civil servants. Alongside seminars and self-study modules, we publish working documents on specific themes and offers collective or individual training courses. Our project leaders can provide further information on the nature of the projects.

With English and French as the working languages, all of our projects are inspired by its multicultural and linguistic variety. These aspects also offer a distinct added value and depth to our services for national administrations. In light of this, the nature of EIPA’s mission and the way it forms a synergy with its multilingual dimension and statutory language policy, which lays down English and French as the preferred working languages, leads and encourages us to promote the use of French in day-to-day work.

Each language is a way of thinking, offering a unique perspective on and particular understanding of the world. Although the OIF’s raison d’être is to share the French language, it works tirelessly to promote the plethora of other languages spoken in the huge area covered by its 84 member countries and administrations. It focuses on an alternative form of globalisation that champions people’s cultural diversity, with linguistic diversity at the core of this.

Laid down in the founding acts of most international organisations, multilingualism is an indispensable driver of multilateral democracy, guaranteeing transparency and effectiveness while recognising diversity. Respecting this principle ensures a level playing field, so that everyone can participate in international debates. At the same time, promoting multilingualism in these organisations is a means of opposing a monopoly on thinking.

As the official language in a range of countries on the five continents and the second most commonly learned foreign language, French enjoys a dual status as an official and working language in the majority of international and regional organisations as well as in the EU’s institutions.

Based on this evidence and buoyed by its beliefs, the management of one of OIF’s programmes entitled ‘Langue française, culture et diversités’ (French language, culture and diversity) is using an ‘Initiative Francophone d’établissement’ (Francophone initiative at institutes, IFE)to select French-speaking schools of public administration as well as institutes and schools of diplomatic studies, civil-service agencies and other bodies looking to improve their French tuition.

The IFEs are a real help in developing both national and international senior diplomats’ and civil servants’ professional and technical skills in the French language.

Alongside a focus on developing participants’ Francophone expertise in French, the initiatives assess participants’ acquired skills, teach French for international and European relations, impart knowledge of legal French and pursue a teaching method based on intercomprehension between English and French. Their long-term goal is to create and support networks of technical experts of French.

The IFEs therefore help to establish the groundwork for intercultural dialogue and understanding between different groups of people as driven by a number of factors, one of which is multilingualism. And so it was EIPA’s mission to support the use of and to further promote French that first drew the OIF’s attention over twelve years ago, leading to a partnership protocol with the OIF that took effect in September 2005.

By signing this partnership protocol, the OIF intends to cooperate with and support EIPA, particularly by financing EIPA’s applied research activities, its efforts to develop innovative products for one-to-one services or self-study and its work to create targeted, themed seminars in an multicultural environment. All the while, the OIF wishes to provide more scope for the linguistic diversity that is so crucial to ensuring good diplomacy and supporting the work of international organisations.

More information about the OIF